5 astuces pour gérer votre entreprise au mieux

5 astuces pour gérer votre entreprise au mieux

27 février 2020 0 Par Valentin

J’ai demandé récemment à une communauté de développeurs quels sont les principaux problèmes rencontrés dans la création et la gestion d’une entreprise sur le web. Voici donc mes 5 astuces pour gérer votre entreprise au mieux.

Une de réponse qui a fait quasiment l’unanimité : l’administration et la gestion de l’entreprise.

Je vais donc essayer de faire un recueil de mes principales astuces pour gérer votre entreprise au mieux et comment les appliquer facilement.

#1 bien choisir sa structure juridique

J’ai publié un article récemment qui parle de comment choisir la structure juridique de votre entreprise. Vous pouvez le voir en cliquant ici.

Le plus simple en terme de gestion et de création c’est l’Entreprise Individuelle (EI) ou EIRL (responsabilité limitée, partage du patrimoine, je ne reviens pas dessus). C’est le plus simple car on parle d’une gestion simplifiée. Au départ il n’y a pas à prendre en compte la TVA non plus, donc vous n’avez qu’à déclarer votre chiffre d’affaires tous les trimestres ou tous les mois en fonction de ce que vous avez choisi lors de la création de votre entreprise.

De plus, le choix de la structure juridique est très important car ça va conditionner la gestion de l’entreprise, l’aide d’un comptable, le dépôt des comptes au tribunal de commerce etc. De manière générale, si vous commencez dans le web, je vous recommande une auto-entreprise. Cela permet d’aller au plus simple. Vous aurez tout le loisir de réfléchir à son évolution quand ça arrivera ;).

J’ai écrit un article dans lequel je parle de la création d’une entreprise individuelle : cliquez ici pour le lire :).

#2 allocation chômage ou non ?

Beaucoup de créations d’entreprise ont lieu durant une période de chômage. C’est normal, on a du temps, souvent indemnisé, autant s’en servir pour créer son entreprise. C’est personnellement ce que j’ai fait au départ. Ça m’a permis de bien démarrer mon entreprise, de me consacrer à 100% dessus. Les allocations chômages peuvent se cumuler avec vos allocations de retour à l’emploi (ARE). Evidemment c’est conditionné aux revenus de la société et il faut donc envoyer vos déclarations à Pôle Emploi.

Au départ j’avais choisi de déclarer tous les trimestres mon chiffre d’affaires à l’urssaf. Mauvaise idée si vous êtes à Pôle Emploi. Pourquoi ? Parce que cela signifie que votre allocation ne sera versée qu’à 70% pendant les 3 mois, et dès que vous enverrez votre déclaration, ils rattraperont le retard ou justement demanderont de l’argent.

En fait, pendant 3 mois, Pôle Emploi ne sait pas combien vous gagnez grâce à votre entreprise. Pour se protéger un peu, elle délivre que 70% de l’ARE.

Le mieux c’est donc de déclarer tous les mois et d’envoyer cette déclaration dans la foulée à Pôle Emploi. Comme ça, ils calculent tous les mois et vous avez donc l’allocation en fonction de vos revenus. Imaginez un mois où vous n’avez pas beaucoup travailler, vous allez le déclarer à l’urssaf et ensuite au chômage. Vous aurez donc votre ARE complète.

Si par contre vous n’êtes pas à Pôle Emploi, ou du moins pas indemnisé, je vous recommande de déclarer tous les trimestres au départ. Cela vous permet d’alléger un petit peu la comptabilité et de ne pas multiplier les déclarations. Par contre, cela nécessite d’être mieux organisé et d’avoir un visuel sur combien vous avez facturez.

Personnellement j’utilise un petit excel dans lequel je marque la date, le nom du client, le prix facturé. Cela me permet, en un coup d’œil, de savoir combien j’ai facturé tel mois.

#3 le versement libératoire de l’impôt

Quand j’ai voulu créer mon entreprise je suis tombé sur cette question : optez-vous pour le versement libératoire de l’impôt ?

Moi, développeur web, j’ai buggé. J’ai du faire des recherches avant de comprendre.

Je vais donc ici vous faire un résumé pour savoir si vous devriez choisir cette option ou non et ainsi gérer votre entreprise au mieux.

D’abord il faut savoir que cette option est à choisir lors de la création de l’entreprise et c’est modifiable au plus tard jusqu’à la fin du 3ème mois d’activité. Passé cette date, il faudra faire la demande au plus tard fin septembre pour que ce soit pris en compte l’année d’après.

Je choisi le versement libératoire : lors de chacune de vos déclarations à l’urssaf, vous payerez l’impôt sur le revenu en plus. Il s’agit en fait de payer, pour nous, 2.2% de ce que vous avez facturé de manière supplémentaire.

Concrètement vous payerez l’impôt normalement pour votre entreprise + la part qui reviendrait à votre impôt sur le revenu. L’avantage c’est que vous lissez l’impôt et qu’à lors de votre déclaration annuelle d’impôt sur le revenu, vous n’aurez pas à vous en soucier. Toutefois, il faudra faire figurer sur la déclaration ce que vous avez facturé évidemment. La somme que vous aurez gagné de se rajoutera donc pas à votre impôt sur le revenu classique pour votre foyer.

Gérer l'administratif de son entreprise
Gérer l’administratif de son entreprise

Si vous payez actuellement des impôts sur le revenu, ça peut être intéressant. Cela peut permettre d’éviter de passer dans une tranche d’imposition supplémentaire. Vous réglez les 2.2% tous les mois ou trimestres et à la fin, c’est tout.

Je ne choisi pas le versement libératoire : si vous avez compris, cela signifie qu’à chacune de vos déclarations, vous allez régler uniquement l’impôt lié à votre entreprise. Rien concernant l’impôt sur le revenu. C’est intéressant si vous ne payez pas d’impôt sur le revenu puisque cela se rajoutera au revenu de votre foyer et c’est tout. Si vous êtes en deçà du premier palier, rien à payer en ce qui concerne cet impôt, évidemment.

C’est donc vraiment à chacun de voir en fonction de sa situation.

Vous pouvez opter pour l’un ou l’autre jusqu’à 31 décembre de l’année N. Cela sera pris en compte à partir du 1er janvier N+1.

#4 gardez vos factures

Vous devez vous faire un dossier avec toutes vos factures. Cela vous permettra, en cas de perte du fichier excel mentionné plus haut, de savoir combien vous avez facturé, les dates etc.

La facture est un document légal. Ce n’est pas anodin. Gardez-les précieusement pour ne pas vous retrouver embêté. Souvent, les freelances utilisent des plateformes comme Henrii, ou bien un document Word. C’est bien. Mais stockez une copie sur une plateforme en ligne pour être sûr d’y avoir toujours accès, ou même en version papier pourquoi pas.

#5 le compte bancaire dédié permet de gérer votre entreprise au mieux

Est-ce obligatoire ? Faut-il un compte professionnel ? Alors, regardons cela de plus près. Non, et non. C’est bien comme ça ?

Non sérieusement, la loi n’oblige la tenue d’un compte bancaire dédié à votre activité qu’à partir de 10 000€ de chiffre d’affaires sur deux années consécutives. En deçà ce n’est pas obligatoire.

En ce qui concerne le compte bancaire professionnel, c’est encore moins obligatoire. Malgré ce que peut dire votre banquier, cela ne l’est pas. D’ailleurs quand on commence sur le web avec le statut d’auto-entrepreneur, je ne vois pas l’intérêt d’un compte professionnel, sachant que les frais sont plus importants.

Aujourd’hui avec les banques en ligne, vous pouvez créer un compte bancaire directement depuis chez vous, gratuitement. Pourquoi s’en priver ? Je vous conseille d’ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité pour gérer votre entreprise au mieux : simplifier la gestion de votre entreprise, en voyant d’un seul coup d’œil ce que vous avez gagné par mois, en ayant simplement les virements vers votre compte courant personnel. De plus, en cas de contrôle de l’urssaf (sait-on jamais), ce sera beaucoup plus simple qu’avec votre compte personnel car il va falloir un gros tri. Cela fait donc carrément parti de mes recommandations pour avoir une gestion facilitée de votre entreprise.