Comment ne plus avoir peur des clients ?

Comment ne plus avoir peur des clients ?

20 février 2020 0 Par Valentin

En faisant un sondage rapide auprès de plusieurs entrepreneurs dans le web, je me suis aperçu qu’une des plus grandes peurs connus était les clients. Nous allons donc voir dans cet article comment ne plus avoir peur des clients ?

Comment satisfaire le client ? Être sur d’avoir les compétences nécessaires pour réussir une mission ? Avoir confiance en soi ?

L’épineuse question des compétences

ne plus avoir peur des clients
ne plus avoir peur des clients

Vous voyez passer une mission pour un travail sur une technologie qui vous intéresse. Vous ne savez pas si vous allez avoir le niveau pour la réussir. Devez-vous postuler ou l’accepter ?

D’expérience personnelle, je pense qu’il faut avoir un minimum de connaissances dans une technologie avant de pouvoir la vendre ou de pouvoir travailler avec pour des clients. Toute la nuance va être sur le minimum.

Dans un premier temps, il faut être familiarisé avec la technologie, savoir manipuler ses éléments de base. Si je fais un parallèle avec le framework PHP Laravel, il faut savoir gérer les vues avec Blade, Eloquent (ORM), le routing etc. Sans forcément tout savoir évidemment, il faut quand même connaître les éléments de base. Si ce n’est pas (encore) le cas, je vous recommande vivement de faire ce travail sans lequel vous aurez beaucoup de mal.

Au-delà de ça, il n’y a pas de mal à travailler pour un client tout en continuant à apprendre la technologie désirée. Il faut simplement être honnête avec le client et ne pas se vendre comme un professionnel de cette technologie mais plutôt expliquer que vous êtes en train de consolider vos connaissances…

D’ailleurs, même les professionnels d’une technologie vont aussi récupérer des erreurs, faire des recherches sur stack etc. Ne pensez pas que seuls les débutants y sont.

L’avantage en travaillant pour un client sur une technologie que vous approfondissez, c’est que vous obtiendrez des résultats plus rapidement que sur des projets personnels. En effet, vous avez des délais, des exigences à réaliser. Cela vous permettra d’appliquer les bonnes techniques, les bonnes conventions et produire un code de qualité. Pourquoi ? Car votre réputation est enjeu, car si vous souhaitez que ce client laisse une bonne appréciation sur la prestation etc. Les enjeux seront (positivement) différents.

Ne plus avoir peur des clients en évitant les surprises

Une des solutions pour ne plus avoir peur des clients est d’éviter les surprises. Avant de commencer quoique ce soit, assurez-vous d’avoir un cahier des charges complets, avec tout dedans en terme de fonctionnalités, d’attentes etc. Cela vous permettra de mieux dominer l’étendu du sujet et de ne pas avoir de surprise du genre : “finalement, j’aimerais rajouter une page ici“, ou encore “une nouvelle fonctionnalité comme ça” etc.

Le problème des surprises, ce n’est pas tant la surcharge de travail car vous pourrez la facturer évidemment, mais c’est plutôt la sensation de ne pas dominer le sujet et d’avoir peut-être à faire des choses que vous ne savez pas faire. Vous voyez que ce n’est pas pareil de créer un site avec WordPress, des petits pages sympathiques etc, que de créer un plugin ou un thème en plus pour WordPress. Parfois, vous ne savez pas faire et donc cela augmente le stress et l’insatisfaction client. C’est pour ça que je recommande (fortement) de tout mettre à plat dès le début du projet. Cela évitera de stresser au milieu et de risquer de mettre en péril la relation avec le client.

Évitez les surprises avec un cahier des charges précis.
Évitez les surprises avec un cahier des charges précis.

Il faut toujours se mettre à la place du client (parfois c’est compliqué 😜). Il n’a peut-être aucune expérience avec le monde du web, du freelancing etc. C’est à vous de lui expliquer les éléments nécessaires à la bonne réussite de sa mission. Les identifiants qu’il vous faut pour travailler, le cahier des charges complet dès le départ etc. Vous avez cette mission de guide pour le client.

Filtrez les clients

Ne plus avoir peur des clients, avoir confiance en soi, ça passe par choisir ses clients. Je sais qu’au départ c’est compliqué de pouvoir prétendre choisir les clients, les missions etc. C’est vrai. En partie.

Je m’explique : au départ je conseille de ratisser large pour faire ses premières missions, fidéliser ses premiers clients, gagner ses premiers euros sur le net. Cela signifie qu’il faut prendre des missions qui ne vous intéressent pas forcément de prime abord, mais qui entrent un minimum dans votre domaine d’activité. Logique. Quand j’ai commencé, et ça m’arrive encore aujourd’hui, j’ai pris des missions de maintenance de sites WordPress, de changement d’hébergeur, de redirection de nom de domaine etc. Alors oui ce n’est pas à proprement parler du développement web comme on l’entend, mais je pense que c’est nécessaire de passer par là. Il faut désacraliser le fait de gagner de l’argent sur internet comme entrepreneur.

Donc quand je parle de filtrer les clients, il faut éviter les clients qui pourraient poser problème. Comme les mineurs, les personnes où vous voyez qu’ils n’ont pas de projet très précis ou défini, ce genre là. Avec l’expérience vous les reconnaitrez assez rapidement. Il faut discuter avec le client et rechercher un petit peu, l’aider également à définir son projet parfois. Toute la nuance est là.

Pour l’anecdote, j’ai eu un client qui voulait un site pour des élections municipales. Il n’avait pas trop d’idée, simplement un site sur lequel me basait. J’ai fini par accepté la mission et ça s’est très bien passé. Il faut savoir jauger un petit peu au fur et à mesure de la discussion.

La confiance en soi est liée au prix de la prestation

Non, je n’ai pas bu de l’alcool avant d’écrire ce titre. Je pense réellement que le prix de la prestation va aider (ou l’inverse) à avoir confiance en soi. Si vous appliquez un tarif correct, dans le marché, vous allez vous placer comme un développeur lambda, qui a une petite expérience, qui a déjà réalisé des missions avec succès. A contrario, si vous vous placez avec un prix dérisoire, vous allez vous placer comme un débutant.

Déjà pour le client c’est pas top, car oui, il bénéficiera d’un prix très avantageux mais non, parfois la qualité ne sera pas au rendez-vous. Mais pour vous, vous serez débutant et donc vous aurez une confiance de débutant et vous ferez un travail de débutant. Tout dépend de l’état d’esprit dans lequel vous vous situez.

Epanouissez-vous. Apprenez des choses. C’est comme cela que vous augmenterez votre confiance en soi, votre estime et que vous prendrez de l’expérience et des compétences.

Instaurez un climat de confiance pour ne plus avoir peur des clients

Dès le début, essayez d’instaurer un climat de confiance avec votre client. C’est un excellent moyen pour ne plus avoir peur des clients. Soyez accessible, évitez les termes trop techniques. Parfois le client est un professionnel du milieu, parfois non. Adaptez-vous au client et non l’inverse. C’est très important que vous réussissiez à gérer à instaurer une bonne ambiance pendant toute la durée de la mission. D’ailleurs, c’est en partie comme cela que vous arriverez à fidéliser vos clients pour leurs prochaines missions.

La confiance passe en partie par l’accessibilité du prestataire, mais également par la qualité de la prestation. Que vous débutez ou non, efforcez-vous toujours de rendre votre code accessible. Tentez de respecter les conventions de nomage (camelcase par exemple), la documentation… Sans doute que votre client ne le verra pas, mais ça donne une valeur ajoutée à votre travail. D’autant plus que cela vous permet de vous améliorer et donc d’accroitre le nombre de missions et la confiance en soi.

Tout ça pour dire qu’il n’est pas utile d’avoir peur des clients. Il suffit de faire les choses biens, d’avoir un tarif correct, d’être honnête et ça se passera très bien 😁.